Global Game Jam : un marathon de deux jours pour créer un jeu vidéo

0
142

Tous les ans, des milliers de passionnés du numérique se laissent embarquer par la Global Game Jam. L’événement mondial les appelle à concevoir en quarante-huit heures un jeu vidéo. À La Réunion, deux écoles accueillaient ces candidats créatifs : l’ILOI au Port et Epitech à Saint-André.

Du 25 au 27 novembre, plus d’une cinquantaine de Réunionnais participent à la 10ème édition de la Global Game Jam dans l’île. Du côté d’Epitech, 30 hommes et 2 femmes planchent pour relever le défi : réaliser un prototype de jeu vidéo en 2 jours.

Le thème de cette année ? Home signifie à la fois maison et foyer. Après avoir bien fait chauffer leurs méninges lors d’un brainstorming, développeurs informatiques, infographistes, concepteurs de jeu, chargés de la conception sonore se sont attelés à la tâche. La panoplie de tous les métiers du jeu vidéo n’était peut-être pas complète, mais une chose est sûre, les participants sont tous des passionnés dans ce domaine.

L’aventure a commencé à 18h15 vendredi pour prendre fin le dimanche à la même heure.

Pour ne pas perdre de temps, ils sont nombreux à avoir dormi quelques heures dans les locaux. Alexandre Hoarau est resté sur place toute la nuit. Parti se coucher au lever du jour, il s’est reposé moins de cinq heures. « J’aurais très bien pu rentrer chez moi, mais j’ai préféré rester dans ma bulle artistique quitte à dormir à même le sol ».

À son réveil, il retrouve ses collègues Nolan Routel et Sébastien Collard à la cafeteria. Autour d’un café et d’un croissant, ils parlent de la journée. Celle-ci s’annonce longue, mais motivante. Ils ne concourent pas pour avoir un prix, mais tous les trois s’accordent à dire que cette manifestation placée sous le signe du partage et de la passion va leur apporter beaucoup. « Ce n’est pas tous les jours que l’on peut voir les autres à l’œuvre. C’est enrichissant, poursuit Sébastien Collard. Nous apprenons beaucoup des autres. »

Cela permet aux participants d’agrandir leur réseau. En effet, des jeunes de l’ILOI avaient choisi de se joindre aux élèves d’Épitech pour relever ce challenge et vice versa.

Un enrichissement personnel au rendez-vous

À La Réunion, la Global Game Jam est organisée par l’association Bouftang, des passionnés qui veulent promouvoir et aider au développement du jeu vidéo à La Réunion. « Nous sommes les organisateurs principaux de la Global Game Jam, mais nous préférons travailler en partenariat avec des écoles, ça nous permet de mieux toucher les jeunes intéressés par ce domaine. » Elle collabore avec l’ILOI depuis quelques années maintenant et depuis cette année, Epitech les a rejoints pour ces journées pleines de créativité.

Anthony Palasse, le directeur pédagogique de cette structure, les voit comme une opportunité pour ses étudiants. Il salue l’enrichissement que cela leur apporte : « D’une part, il y a de la satisfaction personnelle de boucler un projet en si peu de temps. De l’autre, cela participe aussi à leur carte de visite. »

Dimanche 27 janvier, suite au décompte annonçant la toute fin du défi, les joueurs se sont retrouvés dans l’amphithéâtre d’Epitech pour présenter le fruit de leur travail et échanger sur leur vécu durant ces quarante-huit heures passées ensemble.

Au bilan de cette Global Game Jam 2019 : 6 jeux pour Epitech et autant pour l’ILOI.

Une réaction ? Un kozé ?
Publicité