Histoire de nom : La Réunion

0
163

Pourquoi l’île de La Réunion se nomme-t-elle ainsi ? Les avis sont nombreux et variés. Si l’on sait que l’île n’a pas toujours porté ce nom, on se souvient surtout de “Bourbon”. Pourtant, au cours de sa jeune histoire, elle a eu plusieurs autres dénominations. On ressort les différentes cartes d’identité du joli caillou.

© Crédits photos: Reunion Island : laulotte
                  Volcan : Marionberaudias 
                  Liberté: Wikilmages
                  Photo mosaique : infographick

La première vague de noms connus pour l’île est à l’initiative des navigateurs ayant arpentés cette zone de l’Océan Indien. Les Arabes, tout d’abord, choisissent, au XVIe siècle, de la nommer “Diva Morgabin”, littéralement “l’île de l’ouest”.

Le 9 février 1507, d’autres navigateurs, Portuguais cette fois, la baptise, “Santa Apolonia”. Pourquoi ? Simplement, car le 9 février est le jour de la Sainte-Apolline.

En 1613, le pirate anglais Blackwelle s’y arrête et lui donne le nom d’England’s Forest.

L’histoire française de l’île démarre en 1642. Au nom du roi Louis XIII, le gouverneur de Madagascar, Jacques de Pronis, prend possession de cette terre vierge de toute présence humaine. Elle est alors nommée “Mascarin”. C’est en 1649 qu’elle devient île Bourbon en l’honneur du jeune roi Louis XIV.

Il faut attendre le tumulte de la révolution française pour que l’île devienne une première fois l’île de La Réunion en 1793. Un choix de la Convention de Paris en souvenir de la “réunion” des Marseillais et de plusieurs bataillons de la Garde nationale lors de l’assaut du palais des Tuileries. Mais la lointaine colonie suit les bouleversements politiques qui agitent La France. En 1806, elle prend donc naturellement le nom de l’empereur. Jusqu’en 1810, elle sera l’île “Bonaparte”. Démarre alors cinq ans d’occupation anglaise. L’île reprend son nom de “Bourbon” jusqu’en 1848. L’abolition de l’esclavage est proclamée et La Réunion retrouve définitivement son nom.

Aujourd’hui, on se souvient peu du sens révolutionnaire de cette appellation. On préfère lui prêter fièrement l’idée de réunion de l’ensemble de la population de l’île. Un nom à l’image de notre île intense.

Commentaires

Publicité