La musique du soleil se lève à l’Est et se couche à l’Ouest

0
494
Eric ASSANI pour Radio Est

Née en 1983, Radio Est a franchi le seuil des 35 ans en février dernier. Le bel âge pour une des rares radios des débuts de la libéralisation des ondes à être encore des nôtres.
Épisode 1.

Radio Est, le meilleur des années soleil

« Notre public est plutôt féminin, créole, attaché à une musique sensuelle » dit sobrement Eric Assani, animateur programmateur historique de la station, qui préside aujourd’hui à sa destinée. Elles, en majorité, sont 40 000 à s’imprégner chaque jour des séga love, zouk love, soukous, seggae, cadence calypso et autre rythmes caribéens qui font aujourd’hui le son de Radio Est Réunion… Le son du « meilleur des années soleil » comme le proclame la radio.

40 000 fans sont chaque jour à l’écoute de leurs morceaux favoris, de leurs souvenirs musicaux préférés, des tubes d’hier et d’aujourd’hui, attentifs aussi aux nouveautés. Radio Est Réunion reste fidèle à ses amours avec cette ligne éditoriale Musique Soleil Souvenir. Si les retransmissions sportives ont fait sa réputation, Radio Est a toujours promu les musiques créoles et africaines. Pour preuve, la “ Séquence sentimentale ” des débuts, les cartes postales musicales avec dédicace à la copine ou au copain, ou la ligne Sport et musique qui va vite devenir le créneau de la station…

Parmi les radios libres, Radio Est a été l’un des tremplins qui ont propulsé la variété réunionnaise vers l’âge d’or de la fin des années 90. Elle a ouvert l’oreille du public réunionnais à l’immense vivier des musiques africaines, afro-caribéennes et latino. Elle doit sa longévité à sa complicité avec un public dont elle a su capter les attentes, avec lequel elle a su grandir et vieillir.

Le choix du public

« La radio est un moyen d’amener la musique au public. C’est lui qui décide ce qui marche et ce qui ne marche pas, ce n’est pas la radio. Notre style de musique, c’est notre image de marque. Il faut une cohérence, une fluidité dans la programmation. C’est long avant de trouver le bon dosage, celui qui fait adhérer le public » témoigne Eric Assani, dont l’excellente connaissance du milieu musical réunionnais et international est un atout de taille pour la station.

Devenue une radio presque exclusivement musicale, Radio Est Réunion a renoué aussi avec le live en co-produisant la dernière Flamme Kréol des 7 et 8 septembre dernier au Teat de Saint-Gilles. Là encore, la fidélité est au rendez-vous. Des soirées dansantes de Radio Est à ses débuts à la Flamme Kréol de 2018, il y a une filiation qui passe aussi par Les “ Nuits Créoles ” que produisait la station il y a 15 ans…

La Flamme Kréol est un événement qu’organise depuis cinq ans JDI Manyan, émanation du groupe familial de musiciens de Saint-Paul dont Radio Est avait suivi les premiers pas, il y a près de 30 ans, dans son émission sur les quartiers, “ Kouleur Péï ”.

Co-produite par Radio Est Réunion, l’édition 2018, au théâtre de Saint-Gilles, a été le rendez-vous musical de la rentrée. Sur scène, des groupes de la Réunion, de Maurice, de Rodrigue, de la Guadeloupe. C’est à un festival des musiques créoles et afro-caribéennes réunissant artistes d’hier et d’aujourd’hui que la radio a invité, à nouveau, en cette rentrée ses auditrices et auditeurs.

© Pierre MARCHAL

 

Commentaires

Publicité