Shehan Javasekera « Je me laisse guider par mon cœur »

0
36

Rencontre avec Shehan Javasekera de l’association « La Panthère Rose », spécialisée dans la danse du Swing.

 

Quel est votre parcours ? Comment êtes-vous arrivé à la Réunion ?

C’est le fruit du hasard. Je travaillais comme informaticien en Nouvelle Zélande, et pratiquais la danse à mes heures perdues. J’ai toujours dansé. Au Sri lanka dont je suis originaire, je dansais le hip hop avec mon frère. J’étais l’artiste de la famille. Je peignais aussi. C’est Karin Farreyrol, de passage à Auckland qui m’a initié au Lindy Hop. Une danse des années 30 originaire d’Harlem, qui combine le charleston, le breakaway et le collegiate. Sur une musique swing, jazzy très rythmée.

La danse a été une révélation ?

Après douze ans en Nouvelle-Zélande, j’ai voyagé en Australie, à Cuba, en Colombie, en Allemagne, en Italie. J’ai participé en 2012 au festival « Herräng Dance Camp » en Suède. Karin était là aussi. On ne s’est plus quitté. Je l’ai suivi à la Réunion. Nous avons créé l’association « La panthère rose » et plus tard en 2014 le Festival Swingin’ qui regroupe des danseurs internationaux. Nous avons aujourd’hui 190 danseurs répartis sur toute l’île. Pour moi le Lindy Hop exprime l’énergie et la joie dans la danse, sans prise de tête. C’est très communicatif. C’est une danse qui même si elle paraît très technique reste très accessible.

Fan de comédie musicale ?

Oui j’adore au théâtre « Swing de Broadway » et le « Roi lion ». Au cinéma c’est sans nul doute « Dirty Dancing » qui m’a le plus influencé. Il m’a vraiment marqué. C’est un film qui me parle et me touche. Je vis par la danse et pour la danse. Je me laisse guider par mon cœur et je fais les choses par amour. Un beau concept non ?

D’autres films dans d’autres registres ?

Je suis fan de Bruce Lee, car derrière ses films d’actions il y a une vraie philosophie, celle de s’adapter à chaque situation, de connaître ses défauts pour en faire une force.  J’adore Denzel Washington et le réalisateur Luc Besson.

Que représente pour vous le cinéma ?

Une évasion, un vrai divertissement. Une expression formidable. J’aime être transporté dans un autre univers.

Soirée ciné ou plateau télé ?

En Nouvelle Zélande, on peut manger au cinéma dans une partie VIP. J’adore. Manger au cinéma. Plateau cinéma alors.

Et la télé dans tout cela ?

La série « Counterpart » m’impressionne. Je la regarde en ce moment. Le jeu de l’acteur principal est étonnant. Je suis plutôt Netflix. Pour regarder les films en VO afin de perfectionner mon anglais. A la télé, je suis très série. Les films c’est au cinéma, même si à la Réunion, on manque de VO.

Votre dernier film en salle ?

« Alive and kicking », un documentaire sur la danse swing.

Pop-corn ou Magnum ?

Un Magnum triple chocolat. Mais si j’ai le choix, un hamburger

Vous gagnez une soirée restaurant avec une guest-star ? Qui est l’heureux élu ?

Mohammed Ali, le sportif. Mais il n’est plus de ce monde. Alors Will Smith, car il a joué le rôle et j’adore son jeu d’acteur. Il peut tout jouer. Sinon, Halle Berry, c’est pas mal non plus. Je l’ai adoré dans « Opération Espadon ».

Le mot de la fin ?

Toujours faire les choses avec le cœur. Mon modèle c’est Aladin.

Dans les salles actuellement, nouvelle version du film Aladdin, cliquez ici pour plus d’informations.

Plus de renseignements sur La Panthère Rose – Lindy Hop (Swing) La Réunion – Danser le Lindy Hop (SWING !) à la Réunion La Panthère Rose – Lindy Hop (Swing) La Réunion

© Crédits photo : Pierre MARCHAL

Commentaires

Publicité