Des barges et des drones anti-plastiques pour nos océans

0
99

Pour favoriser la déplastification des océans et lutter toujours davantage contre les effets de la pollution sur notre planète, l’Organisation Mondiale pour la Protection de l’Environnement (OMPE) vient de présenter une série d’innovations destinées à renverser la vapeur.

 

L’ONG fondée par l’environnementaliste Gil Emmanuel en 2013 et basée sur la Côte d’Azur a notamment imaginé un drone de 8 mètres de long baptisé Fischy qui sillonnera les fonds marins afin d’aspirer le plastique sur son chemin. Plutôt que de dénoncer les effets de la pollution, l’OMPE souhaite consacrer exclusivement ses actions au développement de solutions globales d’innovations technologiques pour préserver la biodiversité. Outre Fischy, l’organisation veut développer en parallèle une barge anti-plastiques mais travaille de manière générale sur 5 projets fondamentaux en faveur de la planète que ce soit autour des gaz à effet de serre ou de la cause animale.

Gil Emmanuel qui a présenté sa candidature non retenue au poste de Ministre de la Transition Écologique et Solidaire lors de la démission de Nicolas Hulot, veut créer une plusieurs milliers de nouveaux métiers grâce à ces inventions. Alors que le premier drone pourrait voir le jour d’ici deux ans, le dispositif dans son ensemble devrait coûter près de 50 millions d’euros au total à l’ONG qui rassemble actuellement des investisseurs soucieux de rejoindre ce projet.

Une innovation qui trouverait toute son utilité aux abords de l’Île de la Réunion où les ravines déjettent lors de chaque forte pluie, les déchets produits par l’homme qui menacent la biodiversité marine. Selon WWF, ce sont près de 8 millions de tonnes de plastiques qui finissent dans les océans chaque année à l’échelle mondiale.

Commentaires

Publicité