Le géant solaire des mers d’Igor Van Nuwenborg

0
360

Son nom est immédiatement associé aux Legend, une marque de bateaux, la sienne, ayant essaimé le lagon mauricien dans les années 2000. La carrière de l’architecte et designer naval prend aujourd’hui une autre tournure avec la construction d’un catamaran solaire géant. Une première qui risque fort de redistribuer les cartes sur l’eau.

Les expatriés en quête d’un bateau en s’installant sur l’île se repassent inlassablement son nom, car “il est l’homme de la situation”. On le dit avenant et sympathique. C’est effectivement le cas. On le présente comme un professionnel connaissant son affaire sur le bout des doigts et un incontournable du milieu. À tendre l’oreille auprès des amateurs de balade en mer le dimanche, en famille, et des passionnés de nautisme, le fait est également indéniable. Une réputation ayant germé voilà longtemps. A 23 ans, Igor Van Nuwenborg était déjà à la tête de Legend Marine, son entreprise devenue rapidement une référence dans la construction et la réparation de bateaux en fibre de verre, à Maurice et dans la région.

À cela une raison majeure! Il avait mis au point une technologie alors révolutionnaire pour Maurice : des bateaux monoblocs, pont compris, en fibre de verre, issus d’un moulage. Le succès foudroyant l’avait alors cueilli malgré lui, son Legend 22, sa marque, se vendant dans la foulée à 250 exemplaires.

Le plus gros catamaran de l’océan Indien

Après une légère retraite, à l’origine d’un repositionnement professionnel, Igor Van Nuwenborg s’achemine désormais vers un tournant décisif de sa carrière avec la construction d’un bateau écologique. Il travaille depuis juillet dernier sur un catamaran solaire, le plus gros de la région avec sa capacité d’accueil supérieure à cent passagers. Car «l’énergie consommée nécessitant beaucoup de panneaux solaires et donc, de surface pour les installer, ce bateau dédié à l’activité touristique doit être d’une superficie conséquente et sera le plus gros des eaux de la zone ». La Hollande, connue pour être le pays à la pointe de l’énergie solaire, et la Pologne, en passe d’être celui assimilé comme plus important constructeur de bateaux, ont été les deux destinations sur lesquelles il a été particulièrement assidu ces derniers mois.

Mise à l’eau envisagée pour fin 2019

Diplômé en architecture navale de l’américain Westlawn Institute of Marine Technology, celui qui aime se lancer “dans ce qui n’a jamais été fait”, procède toujours à partir d’un modèle de base qu’il fait évoluer selon l’envie de son client. L’écoute, le conseil, ainsi que (et surtout) l’obstination à dessiner ses projets en 3D sur papier font sa marque signature. Comptant parmi les derniers constructeurs locaux, environ cinq selon lui, contre une quinzaine il y a 20 ans, on ne trouve pas plus patriote que ce Belge né à La Réunion, jurant faire tout ce qui est et sera en son pouvoir pour sortir ses modèles d’un atelier mauricien.  Tel que son catamaran solaire, dont la mise à l’eau est prévue pour fin 2019.

Un esprit visionnaire, un goût certain pour les zones non foulées et un gros paquet d’ambition, c’est le cocktail qui permet à ce fils d’architecte et de dessinatrice en bâtiment de poursuivre, avec ses bateaux ICON, l’histoire commencée avec ses Legend voilà bientôt 30 ans.

Voir en grand et toujours loin, sa devise, sert visiblement à concrétiser ses idées… géantes!

Commentaires

Publicité