Mes premières fois : James Caratini président de Sciences Réunion

0
262

Directeur de Sciences Réunion, James Caratini est arrivé dans l’île en 1985 comme professeur de technologie à Piton Sainte-Rose. Entre deux festivals et trois expéditions photos, la plongée, l’image et « partager » sont ses passions.

La première chose que vous faites le matin pour bien démarrer votre journée ?

«Je vais sur mon balcon, je regarde le soleil se lever sur Saint-Denis, la nature et la lumière du matin, mais ça c’est l’œil du photographe. »

Votre première voiture ?

«Une 4L… une 4L avec un toit ouvrant. C’était la liberté, c’était notre génération. Mais j’ai dû attendre et j’ai dû travailler pour avoir cette voiture, pour pouvoir me la payer. J’avais 22 ans. Aujourd’hui, on veut une voiture tout de suite à 18 ans.»

Le premier métier dont vous rêviez ?

« Je voulais être prof de sport… J’étais sportif. Je faisais du volley-ball, du hand, du basket, j’étais multi sports. Pas bon dans un sport particulier mais moyen dans tout. Je faisais déjà de la plongée aussi…»

Quelle profession était inscrite sur votre premier bulletin de salaire ?

«Manœuvre à la tâche dans une usine de savons de Marseille, les savonneries Fabre à salon de Provence. Les savons étaient faits à la main.»

Votre premier salaire ?

«Je ne m’en souviens plus, mais j’ai travaillé un mois et cela m’a permis de partir ensuite en vacances.»

Quelle est la première association humanitaire à laquelle vous feriez un don ?

Sans hésitation. «… Le Père Pedro. On peut voir ce qu’il fait. C’est énorme.»

On vous offre un billet d’avion, quelle est la première destination que vous choisissez ?

«… Je retournerai à Fakarava en Polynésie. C’est un site exceptionnel de plongée. Il y a Ushuaai aussi. Deux sites extrêmes.»

Quelle est la première personne locale que vous inviteriez à prendre un café avec vous ?

«Jean-Pierre Jasmin, l’ancien commissaire aujourd’hui à la retraite. C’est lui qui a monté le club de plongée de Piton Saint-Rose et c’est la personne qui m’a fait faire ma première plongée à La Réunion mais il y a aussi le docteur Cartault, mon président à Sciences Réunion. Il est somptueux, exceptionnel. Il sort du lot. C’est ma rencontre à La Réunion.»

Quelle est la première personne nationale ou internationale avec qui vous aimeriez échanger ?

«… Wouah… C’est un peu compliqué. Il y a Nicolas Hulot, mais j’aimerais aussi rencontrer Arthus Bertrand pour sa démarche, son regard sur l’homme et la femme. Il nous a montré des images que l’on ne connaissait pas.»

Président de la République, quelle est la première mesure que vous prendriez ?

Grand rire ! «On va réfléchir un peu là… – après un court moment de réflexion – … Comment éviter le gaspillage ? Il y a tellement de gaspillage, c’est incroyable… »

Et président de La Région ?

« …La même chose ! Lutter contre le gaspillage… »

Si vous étiez maire de votre commune (ndlr – Saint-Denis), la première chose que vous feriez ?

Finir les projets engagés. Le Pôle Océan, c’est une friche. Le front de mer de Saint-Denis c’est une catastrophe. Et je mettrai également en place un vrai mode de transports en commun.

Commentaires

Publicité