Sexe: préparez vos mouchoirs

0
590

Bienvenue dans l’univers intime et partagé de Carrie Brèdechou à travers ses nuances obscures du cortex sexuel féminin et de ses corps décortiqués.

Préliminaire

La compréhension de la femme et de ses attirances sexuelles relèvent pour certains d’un mystère insondable. Les nouveaux codes de séduction et l’évolution de la place de la femme dans nos sociétés, notamment à La Réunion, ont profondément modifié la façon dont les personnes se draguent, s’attirent, se voient, couchent ensemble ou non.
Pour certaines, l’apparence physique, le niveau social, le cadre professionnel sont des critères de premier ordre.
Cependant des nuances s’observent quant à la manière dont un homme peut désormais réveiller les sens d’une femme d’un point de vue physiologique et psychologique.
Y-a t-il des parts du cerveau sexuel féminin qui s’activeraient en fonction des situations? En clair, comment faire palpiter l’entre-cuisse d’une femme au 21ème siècle sans parler en langue et godemichet?
Décryptage de la Théorie des Chattes.

Développement (1)

« Il a complètement réveillé ma chatte mentale ! » C’est avec ces mots que Carole décrit avec extase sa dernière rencontre.
A 36 ans, cette cadre supérieure dans un établissement bancaire de l’ouest de l’île est fan d’art contemporain et de maloya, lit du Lévi-Strauss et pratique le cross-fit.
Réunionnaise d’origine, typée « yab-malbare »,  la jeune femme est ouverte sur sa sexualité qu’elle qualifie de plus que correcte.
Quand nous évoquons ce nouvel homme dans sa vie, elle est incisive : « Je n’ai pas envie de perdre mon temps, j’aime quand ça matche mais il est difficile à l’heure actuelle de trouver une personne avec qui tu partages des valeurs communes, qui respecte ton mode de vie, surtout si tu es autonome, mais qui t’excite vraiment physiquement aussi. Et qui dispose d’un certain niveau de conversation ! ».
Pour elle, il s’agit de détails qui dans la personnalité de l’autre réveillent un vagin cérébral. Une sorte de cerveau clitoridien qui commanderait les envies des femmes.
Nous en sommes arrivées au concept de  la Théorie des Chattes. Nul besoin de vous préciser que quelques Ti Punch Charrette passent par là.

Pas envie de perdre mon temps, j’aime quand ça matche

Il ne s’agit pas d’évoquer les soubresauts anatomiques de ce mystérieux organe inter-adducteur.
Il est évident que l’excitation purement sexuelle répond à des lois physiologiques qui ne sont pas l’objet de ce papier.
Non, la Théorie des Chattes est d’un degré autre.
Elle relève plutôt des nuances obscures du cortex sexuel féminin.
Pour Carole, diplômée d’un école de commerce et avide de conversations autres que les derniers ragots freedomien, il est nécessaire que sa « Chatte Mentale » soit réveillée.
« Pour vraiment m’exciter et me donner envie de passer à l’étape sexe, il n’y a pas que les préliminaires ou le beau sourire, certains échanges, certaines actions peuvent être déterminants. Lorsque cet homme me parle de ce qu’il a ressenti lors de sa visite au MoMA (Museum of Modern Art de New York) ou du dernier Trail qu’il a couru, je sens ma Chatte Mentale et ma Chatte Sportive palpiter. Je me dis qu’il est connecté à ce que j’aime, ce qui m’inspire et cela me donne clairement envie de baiser! Si en plus, il me propose le concert de Zenmari Baré, il va clairement parler à ma Chatte identitaire et celle-là, pour moi qui suis engagée dans la promotion de la culture locale, elle sonne comme un roulér direct ! Bref c’est ce qui me correspond, mais après com nou di, chacun’ son chacun’! »
Je me suis demandée si le cas de Carole était isolé.
Au fur à mesure de mes conversations avec des amies, femmes, hétérosexuelles, j’ai pu identifier un certain panel pour étayer la Théorie des Chattes.

Développement (2)

Autre scènes, autre cas de chatte en éveil.
Anne est une aventurière d’origine Zorey de 29 ans, elle aime la randonnée, les grands espaces et mange végan. Pour elle, c’est la chatte « Yogi » qui prédomine : « Je pratique la méditation, j’essaie de me centrer, mes amis m’appellent « la perchos » parce que j’embrasse des arbres et que j’aime beaucoup être en pleine nature. Pour moi il est évident qu’un mec qui se connecte à cela va m’exciter. S’il se pose des questions sur le sens de la vie, le magnétisme et les énergies, il me fait déjà mouiller. C’est un peu exagéré mais c’est évident, ma « chatte Yogi » est aussi puissante que mes hormones, c’est mon mode de vie et ma philosophie, donc si un homme est ouvert à ces choses, ça marchera plus facilement. »
En y réfléchissant et après un temps d’introspection… Non, je ne parle pas de masturbation à l’aide d’objets insérés, calmez-vous. Je sais que le fait de lire le mot « chatte » autant de fois peut réveiller le zandette de certains mais ça va aller, j’ai presque fini. J’évoque juste là une analyse personnelle.
J’ai donc moi-même trouvé certains aspects communs avec la Théorie des Chattes développée après cette conversation avec Carole, la fougueuse trentenaire ou Anne, la perchée sylvophile.
La Chatte Mentale correspond à la partie « intello » d’une femme, pour qui le domaine cérébral compte. Je me reconnaissais dans celle-là.

Loin de moi l’idée de masculiniser notre antre sacrée

Les échanges poussés type branlettes… intellectuelles (ah je vous ai eu !), les débats d’idées, les chroniques de France Inter, les analyses pas trop stériles de lendemains d’élections et les blagues des Inconnus peuvent complètement réveiller ma Chatte Mentale.
J’aurais plus envie d’un mec qui me parle de Zola que de Hanouna. C’est un fait. Chacun ses références.
En discutant avec des femmes, j’ai pu identifier certains de ses intrigants félins:

– La Chatte Musicale n’est pas un jeu de passation de vagins où l’on s’engouffre quand la musique s’arrête. Ce serait étrange comme idée. Non, il y a plutôt là un angle dans lequel une femme mélomane appréciera les qualités d’un fan de jazz ou d’un féru de guitare. Lorsqu’il entonne ce petit rif sur la fin du morceau il fera également vibrer le minou musical de la musicienne dans l’âme. Ça marche aussi pour la hardeuse -au sens de métalleuse je précise- qui va vibrer pour le mec qui dort avec un T-Shirt vintage de Slipknot.

– La Chatte Gastronome parle à toutes bonnes femmes créoles. Le mec qui assure au rouguail dakatine tout en dégustant avec plaisir une poêlées de légumes frais et un café gourmand est un « catch » pour la Chatte Gastronome. Bien évidemment cela se décline au gré de nos palais et cultures de papilles.

Juste le résultat d’échanges oestrogéniques teintés de Charrette

J’ai moi même une Chatte Esthète, une Chatte Deluxe et une Chatte Maniaque.
Oui cette dernière vous fait légèrement tiquer mais elle existe.

– Ma Chatte Esthète – celle qui aime les belles choses – est une part bien relative, je le concède. Cependant elle existe et fait de légers soubresauts quand un homme se pose pour admirer la lumière d’un ciel orangée, ou lorsqu’il remarque le travail d’orfèvrerie d’une montre ou la décoration raffinée d’un espace. Son corps tressé et ses abdominaux dignes d’une sculpture de Michel-Ange vont certainement aider. On peut d’ailleurs souligner que ma Chatte Esthète est souvent réveillée par mes fréquentations du milieu masculin gay, à mon grand dam.

– Ma Chatte Deluxe est la soeur de la précédente. Elle appréciera le confort d’une belle chambre, du linge de lit frais et une salle de bain impeccable. Elle se rapproche dangereusement de la « Chatte Maniaque » celle qui ne supportera pas les chaussettes douteuses ou l’odeur aigrelette d’une aisselle pas lavée. Car la Théorie des Chatte marche aussi dans le sens inverse.

C’est le sous-chapitre du débandage. Loin de moi l’idée de masculiniser notre antre sacrée mais l’idée de « séchage » de chatte ne convient pas aussi bien que l’idée d’un débandage.
El le vagin étant un ensemble de muscles, ce terme s’y prête également.
Donc le débandage, c’est quand un homme n’active pas, mais alors pas du tout nos « chattes ».
Il va au contraire – par ses actions, ou des mots, ou son mode de vie – provoquer une déception, un amollissement, un éloignement de l’éventuelle vibration.
Lorsque ce mec rencontré lors d’un repas mondain m’a dit au 3ème rendez-vous qu’il a dormi avec sa mère jusqu’à l’âge de 12 ans, ma « Chatte Psy » s’est alertée direct. Problème d’Oedipe non réglé, emmerdes assurées.
Lorsque cet autre a proposé à ma cousine de baiser sans capote, sa « Chatte Prudence » n’a pas du tout apprécié.

Je suis ouverte à recevoir vos contributions et commentaires sur le sujet

D’ailleurs même durant l’entrée en matière en fornication, certaines situations révèlent des « Chattes » particulières. Je pense à la « Chatte Sémantique ». Le vocabulaire employé par un partenaire pendant les moments intimes peut activer ou faire débander. Certaines femmes apprécieront les mots crus et ne supporteront pas un « Vas-y chérie »  ou «  Comme ça ma puce ». D’autres seront outrées devant un langage un peu corsé. Certaines ne supporteront tout simplement pas du tout les échanges verbaux.
Que dire de cet amie, mère de famille orientée Education Positive, qui rencontra un homme qui malmenait son propre gosse en le traitant de « couillon ».
« Ma fille ! C’était impossible, ma « Chatte Parentale » s’est hérissée » me confia-t-elle dans un demi soupir. Cette amie ne se voyait pas baiser avec un mec qui s’est comporté comme un naze (à ses yeux) d’un point de vue parental et éducationnel. Ça l’a fait débander net. La « Chatte Parentale » est prépondérante dans nos ères de familles recomposées à outrance.
Ce qui est intéressant c’est qu’un axe peut faire mouiller une des Chattes d’une femme et faire débander celle d’une autre. Exemple, l’odeur d’aisselle précédemment citée peut complètement réveiller la « Chatte Brute » ou « Basique » d’une femme alors qu’elle va répugner la « Chatte Maniaque » d’une autre.

Chut(e)

La Théorie des Chattes c’est vraiment du Planta Fin. Non seulement quand on y goûte ça parait simple et ça glisse, mais il y a réellement une liste sans fin de myriades de Chattes, autant que de femmes qui s’écoutent et cherchent à mettre le doigt sur ce qui les excite ou pas.
Je suis ouverte à recevoir vos contributions et commentaires sur le sujet. Je crois même que nous pourrions ouvrir le débat à nos amis membrés et couillus dans l’optique d’enrichir les présupposés et ouvrir le sujet. Nos amis arc-en-ciel peuvent aussi largement donner une belle dimension de la Théorie appliquée au milieu homosexuel.
Cette ébauche pourrait un jour représenter une révolution scientifique dans le domaine des relations d’attractions entre humains.
Pour l’instant, c’est juste le résultat d’échanges oestrogéniques teintés de Charrette.

A vos mouchoirs.
Avec ou sans lubrif.
Bonne soirée.

Commentaires

Publicité