À la Réunion, le Sport Santé se déploie au rythme de l’EPGV

0
138

Si la pratique du sport en club rime bien souvent avec « compétitions », ce n’est pas toujours le cas y compris à la Réunion où le sport santé tient toute sa place. En effet, première fédération non compétitive de France, la Fédération Française d’Éducation Physique et de Gymnastique Volontaire (FFEPGV) compte pas moins d’une cinquantaine de clubs affiliés sur notre île.

 

FFEPGV, sous ce sigle à l’apparence complexe se cache en fait un concept très simple : pratiquer des activités physiques dans le but de maintenir/retrouver sa santé, renouer avec son bien-être. Ici, pas de compétition, pas de perdant, pas de classement, l’activité physique est conviviale et ludique.

« Les clubs de la Réunion suivent le programme de la Fédération et proposent les mêmes activités que sur le plan national à savoir du multisport pour les enfants, du fitness pour les adultes et de l’activité douce pour les seniors. Nos animateurs sportifs professionnels sont formés pour accompagner ces différents publics dans la réalisation d’exercices physiques adaptés à l’écoute de leur corps » nous explique Anthony Dobaria, agent de développement et de formation au Comité Départemental EPGV 974.

Avec 50 clubs répartis sur l’ensemble du territoire qui font le bonheur au quotidien de plus de 2 000 pratiquants, la gymnastique volontaire tient son public à la Réunion avec une majorité de licenciés autour de la cinquantaine.

« De manière générale, nous stagnons un peu depuis que nous avions atteint la barre des 2 500 licenciés il y a cinq ans » poursuit Anthony Dobaria « nous sommes désormais plutôt aux alentours des 2000 licenciés mais nous en avons perdu quelques-uns avec l’arrivée de la zumba et du crossfit qui sont des activités tendances chez les jeunes. »

Reconnus d’utilité publique, la Fédération et ses clubs affiliés militent notamment via l’engagement des bénévoles (plus de 1 500 à la Réunion) pour promouvoir le sport comme activité pour lutter contre la sédentarité chez les seniors et ainsi favoriser leur autonomie. Tous les publics ont accès à la Gym Volontaire y compris les salariés des entreprises pour réduire le stress, les enfants pour apprendre à se découvrir mais également les personnes atteintes de certaines pathologies dont le cancer ou les maladies cardiovasculaires. La pratique en club permet également d’explorer tous les bienfaits sociaux apportés par le sport et le fait d’appartenir à une communauté, des liens se nouent notamment chez des publics parfois en proie à l’isolement.

À la Réunion, Anthony Dobaria a choisi de son côté de se consacrer à trois projets majeurs qui illustrent cet engagement envers tous les publics :

« Je travaille pour ma part au sein du CODEP 974 sur trois principaux projets. Le premier étant la mise en place de séances de gym après cancers pour les personnes en rémission en partenariat avec Oddyséa. Le deuxième projet consiste à effectuer des séances de gym en entreprise à la Réunion pour permettre de mieux évacuer le stress des employés et réduire ainsi le taux d’absentéisme de ces derniers. Le troisième grand projet est la mise en place de séances d’activités physiques en milieu hospitalier notamment dans les services d’addictologies. »

Le CODEP 974 accompagne les clubs et leurs animateurs sur des problématiques malheureusement bien ancrées sur notre île notamment à travers des formations et des programmes spéciaux autour du diabète et du surpoids.

Commentaires

Publicité