Julie Legros, son dévouement pour la femme réunionnaise

0
199

Les années se suivent mais ne ressemblent pas pour Julie Legros. Après avoir côtoyé les rangs de la gendarmerie et les podiums de culturisme, elle consacre depuis 2015 ses journées au coaching sportif des femmes réunionnaises. Attendue de pied ferme chaque matin, la coach originaire du Tampon entretient une relation très forte avec ses « Fitgirls ».

 

Le sport pour s’accepter en tant que femme

Elles sont plusieurs centaines à débuter leurs journées sous les encouragements de leur coach. En présentiel ou à travers ses vidéos, Julie Legros communique sa joie de vivre auprès de sa communauté composée de femmes toutes différentes, des sportives chevronnées aux débutantes. De retour sur l’île en 2015 après avoir obtenu son concours de sous-officier de la gendarmerie, elle se lance alors dans un nouveau défi à travers le coaching :

« Je suis rentré à la réunion avec 5 ans de ma vie dans deux valises et j’ai débuté cette nouvelle aventure pour être coach sportive tout en préparant ma compétition de fitness pour les championnats du monde en Pologne. »

Vous avez obtenu plusieurs distinctions nationales et internationales dans les compétitions de fitness, que vous reste-t-il de cette expérience ?

« Cette étape de ma vie m’a permis d’appréhender l’importance du bien-être psychologique par rapport à l’aspect physique. J’ai eu beaucoup de mal à vivre l’après-compétition et voir mon corps changé alors que j’avais pris l’habitude qu’il soit très athlétique et musclé. Le regard des autres a changé également ce qui a influé sur ma propre vision de moi-même. C’est au niveau mental que ça s’est joué car plutôt que de lutter pour conserver un physique, j’ai accepté de me laisser vivre et d’être la femme que je suis. Ça m’a pris beaucoup de temps et c’est pour cette raison que je me suis passionnée pour le développement personnel. »

Quelle est la part de cette dimension psychologique lors de vos séances de coaching ?

« C’est la partie la plus importante puisque j’aide aujourd’hui les femmes à s’assumer et à s’accepter comme elles sont. C’est aussi pour cette raison que j’ai débuté une formation pour être sophrologue puisque c’est une discipline qui m’a aidé à aller chercher au plus profond de moi-même les ressources pour m’aimer comme je suis. J’essaye d’inculquer les valeurs du sport aux femmes, leur montrer que malgré le rythme de vie que l’on a, malgré les obligations personnelles et professionnelles, il est important de se prendre du temps pour soi. »

Quel est l’objectif commun des femmes qui font appel à vous ?

« L’acceptation de soi. J’ai beaucoup de femmes qui viennent me voir en me disant qu’elles n’arrivent pas à se regarder dans le miroir car elles ne se trouvent pas belles. C’est mon travail de mettre en place avec elles des nouvelles habitudes et des petits challenges personnels. Plusieurs femmes viennent me voir après un accouchement par exemple et ne se trouvent pas jolies car elles ne reconnaissent plus leurs corps. Je leur montre une autre image d’elles-mêmes en leur apprenant à savourer ce qu’elles ont accomplis. J’arrive certainement grâce au travail d’introspection que j’ai fait sur moi-même, à leur redonner confiance en elles et à savourer les victoires du quotidien. »

Qu’est-ce que vous aimez le plus dans ce métier ?

« C’est toute cette dimension humaine, cette proximité avec les femmes que j’accompagne. La confiance mutuelle qu’on partage et qui nous permet d’avancer. Elles m’apportent beaucoup au quotidien car grâce à leurs retours je me rends compte que j’ai réussi le travail que j’avais mené sur moi-même. En me réveillant le matin, je me dis que j’ai juste à leur apporter de ma joie et de la motivation, c’est exceptionnel comme métier. »

Comment définiriez-vous la femme réunionnaise ?

« La femme réunionnaise est dévouée, vraiment, c’est un aspect que je retrouve chez toutes les femmes réunionnaises qui m’entourent, dans le sport mais aussi dans ma vie personnelle et mon éducation. Elles sont aimantes et se donnent corps et âme dans ce qu’elles entreprennent. »

Quelles sont les personnes qui vous inspirent au quotidien ?

« En personnalité, je dirais David Laroche en ce moment (ndlr : coach en développement personnel), c’est une personne lambda qui grâce à ses convictions arrive à mener à bien ses projets pour faire son petit bout de chemin. Mais au quotidien, je dirais ma grand-mère, pour le dévouement dont elle a fait preuve toute sa vie et encore aujourd’hui. C’est une personne qui se donne sans compter pour sa famille mais qui arrive tout de même à faire sa séance de sport le matin, à manger sainement et à garder la pêche au quotidien. C’est vraiment la femme qui m’inspire humainement. »

Originaire du Tampon, Julie Legros a obtenu son concours de sous-officier de la gendarmerie en Métropole avant de rentrer à la Réunion se former au métier de coach sportive. En parallèle de sa vie professionnelle, elle a remporté les championnats de la Réunion et les championnats de France de Bikini Fitness avant de se classer 5eme du championnat d’Europe en 2015. En 2016, elle termine dans le Top 15 aux championnats du monde en Pologne.

Commentaires

Publicité