L’hypnose, atout surprenant des sportifs en préparation

0
161

Que ce soit au niveau amateur ou professionnel, en sport individuel ou collectif, la préparation mentale est clé dans la quête de performance du sportif. Si chacun cultive au fil des années les bonnes pratiques qui permettront d’être dans des conditions optimales lors de l’épreuve, des nouvelles méthodes parfois surprenantes peuvent porter fruit. 

 

Parmi ces méthodes innovantes, l’hypnose est un atout qui gagne de plus en plus de sportifs dans le monde mais également à la Réunion comme nous confirme le praticien Damien Bellenger qui officie dans l’ouest de l’île.

Vous êtes praticien d’hypnose humaniste, comment se définit ce type d’hypnose ? 

« Il s’agit d’une hypnose reconnue dans le monde entier qui est dite associante car elle ne sépare pas le conscient de l’inconscient. Il s’agit de provoquer un état naturel d’hypnose qui peut arriver à chacun quotidiennement lorsque nous sommes absorbés par nos pensées, en conduisant, devant un film ou ailleurs. C’est cet état hypnotique que nous allons rechercher en séance afin de décupler les sensations, les émotions et travailler sur soi en profondeur. »

Quels sont les avantages de l’hypnose humaniste ?

« Il s’agit d’un état hypnotique où la personne est consciente du début jusqu’à la fin de la séance. On travaille avec la personne qui sait pertinemment où elle se situe et ce qu’elle fait contrairement à d’autres types d’hypnose. L’hypnose devient ainsi une façon d’aider son prochain à prendre conscience de son ressenti pour vaincre sa problématique qui peut être variée : phobies, stress, gestion de la colère, de la dépression ou des addictions par exemple. »

 

Quelles sont ses vertus pour le sportif ?

« L’hypnose possède de nombreuses vertus qui peuvent être bénéfiques pour les sportifs. On pense notamment à la gestion du stress avant une grande compétition. L’hypnose leur permet de se recentrer sur eux-mêmes et de pouvoir se projeter mentalement sur le lieu de la compétition. De cette façon, le sportif se visualise déjà en train de performer ce qui lui permet de vaincre l’appréhension au jour J. L’hypnose permet aussi de prendre conscience de soi, de ses sens et combat ainsi l’appréhension de la douleur pour optimiser par exemple une rémission après une blessure. »

Quel est le type de sportifs qui peut faire appel à l’hypnose ?

« À la Réunion, de nombreux trailers font appel à l’hypnose justement pour vaincre la sensation de douleur et ainsi aller au bout de leur course. Malheureusement, c’est une pratique à laquelle il faut faire attention car la douleur est un signal qu’il convient de savoir écouter. J’ai moi-même accompagné des judokas qui devaient quitter l’île pour combattre en métropole et à Lisbonne pour vaincre justement l’appréhension et le stress liés à l’enjeu ou au fait de devoir performer à l’étranger devant un public. Pascal Blanc qui est bien connu des réunionnais a lui-même régulièrement recours à l’hypnose pour se préparer. »

Quel est votre procédé pour accompagner ces sportifs ?

« Cela va passer par les questions que je leur pose, ce qu’on appelle l’anamnèse. C’est un protocole qui permet d’emmener la personne à comprendre certaines choses sur lesquelles on va pouvoir par la suite appuyer. De cette façon, on va pointer du doigt les raisons qui ont provoqué le stress par exemple pour les dégrossir afin de diminuer leurs effets. »

Quel est votre regard sur la situation de l’hypnose à la Réunion ?

« De manière générale, c’est une pratique qui se développe bien à la Réunion depuis quelques années. Il existe des personnes qui ont mis la discipline en avant grâce à l’hypnose de spectacle, je pense notamment à Thomas Arcens qui dispense également des formations. Cela contribue au développement de l’hypnose et permet de dissocier l’hypnose de la manipulation qui est souvent un cliché malheureusement répandu. »

Commentaires

Publicité