Circonvergence, le partage ou rien

0
148

Circonvergence… en un mot. Un mot-valise, pour désigner le mélange entre les arts du cirque, de la danse ou encore du moring. Un seul mot pour trois jours de partage et d’échanges, du 28 au 30 septembre dernier, à la Cité des Arts, devant un public nombreux et hétéroclite.
C’était en fait la deuxième édition de ce projet artistique atypique, dont la soirée poétique « La Carte blanche » du vendredi s’est révélée être l’illustration même. Une soirée d’interdisciplinarité, chère à la compagnie Cirquons Flex (créatrice de l’événement), mélangeant hip-hop, voltige, danse contemporaine, jonglerie. Un spectacle d’une heure, créé en cinq jours, avec pour seule musique la voix et les beats du prodige Mounawar en improvisation totale, et des images de La Réunion en décor de fond. Une sublime performance qui nous a replongés dans nos souvenirs d’enfance, et qui a ancré en nous l’idée que le partage d’expériences, le vivre-ensemble, les échanges de pratiques, le mélanges des genres et des arts est plus que jamais possible. Et permet même quelque chose d’absolument magique. Retour en images.

Commentaires

Publicité